fbpx

Landing Page : convertir après une publicité

par | Mar 21, 2020 | Landing Page | 0 commentaires

La Landing Page est devenu un des outils marketing essentiel pour réussir ses campagnes de publicité au cours des dernières années.

Les dirigeants et les responsables marketing ont compris tout l’intérêt d’avoir une landing page optimisée pour maximiser le retour sur investissement des efforts publicitaires.

Cependant, je vois encore beaucoup de campagnes qui mènent sur des pages qui ont de quoi révolter un passionné de marketing digital comme moi.

DG Digital a donc décidé de partager ses connaissances en la matière. D’autant qu’un de nos savoir-faire c’est de prendre la main sur la landing page de nos clients pour l’optimiser pour les campagnes publicitaires que nous gérons ensuite pour eux.

Autrement dit, des landing page, on en a fait un sacré paquet depuis quelques années et dans une multitude de secteurs d’activités.

Règle n°1 : une landing page qui convertit c’est une landing page simple

En 20 ans, le webdesign s’est métamorphosé, c’est le moins qu’on puisse dire. C’est normal puisque les comportements ont évolué aussi.

Je rappelle qu’au début du web, pour ranker, il suffisait de spammer des annuaires et de remplir des pages avec des mots clés en blanc sur fond blanc.

Aujourd’hui, c’est beaucoup plus concurrentiel, quand on voit les stratégies SEO à mettre en place pour gagner des positions dans les moteurs de recherche…

Là où je veux en venir c’est que, avant, quelqu’un qui arrivait sur votre site, il pouvait y arriver par pur hasard. Donc au moment il était enfin sur votre site, il fallait mettre tout en oeuvre pour le convaincre. Sortir l’artillerie lourde !

Et ce constat n’est plus valable aujourd’hui. Les comportements ont évolué, que vous lanciez une campagne de publicité via Search Ads, ou via Social Ads.

Désormais, 99% du temps, le visiteur sait pourquoi il a cliqué et il est sur votre site, ce qu’il attend, c’est juste d’être rassuré pour ne pas aller voir ailleurs.

Sortir tout votre argumentaire marketing peut donc revenir à se sortir une balle dans le pied. Finies les pages de ventes à rallonge et place au design épuré et synthétique.

Règle n°2 : un seul type de CTA

focus

Pas la peine d’expliquer ce qu’est un CTA je pense. Bon, je le fais quand même : Call-to-Action. C’est un bouton qui permet d’inciter un visiteur à passer à l’action sur votre site web.

Une erreur très fréquente que je trouve sur les landing page et sur les sites web de nos clients. Je la vois d’ailleurs également à longueur de journée en surfant sur le web. Cette erreur c’est d’avoir plusieurs CTA sur votre page.

Je vois vraiment très régulièrement un CTA qui a un fort enjeu commercial, c’est-à-dire, une inscription, une prise de contact, un achat. C’est-à-dire un CTA qui est au plus proche du business pour vous.

Et puis une tripotée de CTA qui sont là pour faire beau, comme par exemple, un e-book à télécharger, une newsletter. Honnêtement, à quoi ça va vous servir ?

Ne confondez pas tout ! Je dis oui aux lead magnets quand ils sont sur les pages de votre blog. Les visiteurs de votre blog sont venus lire du contenu pas s’inscrire à votre service. Un lead magnet est approprié dans cette situation, votre newsletter aussi.

Mais par pitié ! Pas sur vos landing page. C’est comme si vous devant une boulangerie, il y avait un stand avec des bouchées de pain. Ok il n’y a pas grand chose à manger, mais je vous garantie qu’il y a un paquet de clients qui arrêteront d’entrer dans la boutique.

C’est ça que vous voulez pour votre business ? Non je ne crois pas, alors sur la landing page, un seul type de CTA, celui qui est le plus proche de votre objectif business. Ce CTA, vous pouvez le placer au minimum 5 fois sur votre site. (En fonction du nombre de sections évidemment).

Règle n°3 : un design soigné c’est 50% du taf

landing page design

Le design est un vaste sujet et ce serait compliqué de me dire moi-même expert. Bien que, après plus de cinq ans à faire des sites webs je considère avoir appris malgré moi quelques bonnes pratiques.

On ne le dira jamais trop souvent, un bon design c’est la clé pour convertir vos futurs utilisateurs. Alors, le mieux du mieux, c’est évidemment de se payer les services d’un de vos amis webdesigner ou directeur artistique.

Évitez tout de même ceux qui se prennent pour des révolutionnaires. Oui, car il faut garder un peu de texte sur la landing page. Sinon Google ne voudra plus vous faire apparaître en première page.

Un professionnel ça coûte cher, mais ça vous permet de concevoir un design à l’image de votre produit ou votre service. Et ça, ça n’a pas de prix pour deux raisons :

  1. Cela augmente le taux de conversion
  2. Et le taux de rétention

Quand le design est clair, le visiteur de la landing page sait pourquoi il décide de s’inscrire. Et en général s’il s’est inscrit et que ça correspond à ce qui lui a été vendu, il reste client longtemps.

Après je comprends très bien que tout le monde n’ait pas l’envie ou le budget de payer un pro. Dans ce cas il existe des alternatives intéressantes. La plus connue et dont on a déjà parlé plusieurs fois sur ce blog étant évidemment landen.co.

C’est une plateforme très simple à utiliser, qui ne vous laisse d’ailleurs pas trop le choix dans la manière d’agencer votre contenu. Et c’est pas plus mal !

Sinon il y a aussi Divi. Je suis un grand fan de divi de mon côté. C’est l’outil parfait pour les personnes qui ont de bonnes idées en design et qui s’y connaissent un peu en technique.

Si vous avez des questions supplémentaires, n’hésitez pas à prendre contact avec nous. Nous incluons un audit de votre landing page gratuit en amont de toutes nos prestations.

Et si on en discutait ensemble ?

Vos projets méritent qu’on prenne le temps d’en discuter. Nous vous proposons de se rencontrer autour d’un café et d’échanger.

C’est entièrement gratuit et sans engagement pour vous. 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Copyright 2020 DG Digital – Tous droits réservés

Livre blanc gratuit

Facebook Ads : lancer votre première campagne de pub rentable

You have Successfully Subscribed!